Le service social de première ligne

Ce service s’occupe principalement de répondre aux demandes d’aides matérielles, sociales, médicales, 1-sociale
médico-sociales ou psychologiques.

 Il accueille et traite les demandes de revenus d’intégration sociale, d’aides sociales équivalentes, d’avances sur allocations sociales ou pensions, de chèques alimentaires, d’interventions dans les soins médicaux, pharmaceutiques ou les frais d’hospitalisation, des allocations de chauffage et de guidances budgétaires,…

Tous les lundis, mercredis et vendredi, des permanences « 1er accueil » sont assurées par un assistant social de 9h à 12h.  Celles-ci sont destinées aux personnes désireuses d’introduire une première demande d’aide au CPAS. Le travailleur social est là pour écouter, renseigner, conseiller, orienter et faire une première « analyse » de la demande d’aide.  Il est tenu par le secret professionnel.

L’assistant social effectue ensuite une enquête sociale afin d’évaluer l’étendue du (des) besoin(s) d’aide et de proposer les moyens les plus appropriés pour y répondre. Sur base de celle-ci, il rédige un rapport social qui est soumis pour décision du Comité Spécial de Service Social (CSSS) habilité à octroyer ou refuser l’aide demandée.

Le centre est tenu de statuer sur une demande d’aide dans les 30 jours et les décisions prises par le CSSS sont notifiées au demandeur par recommandé dans les 8 jours à compter de la date de la décision. Cette notification doit contenir la motivation de la décision et toutes les informations indispensables à l’introduction d’un recours.


Le demandeur dispose de 3 mois à partir de la date de la notification pour introduire un recours auprès du Tribunal du Travail compétent.


Après l’octroi de l’aide par le CSSS, l’assistant social assure un suivi social.