L’ « Espace A » et la maladie d’Alzheimer

Ce qu’on appelle couramment « maladie d’Alzheimer » recouvre toute une série de troubles neurologiques apparentés, 5-espaceA
liés à la mémoire. Il vaut mieux parler de «maladie de type Alzheimer». L’annonce du diagnostic est toujours un moment très douloureux, tant pour le patient que pour son entourage. L’organisation du quotidien demande une réorganisation, souvent avec le soutien et l’implication des proches.
Le travail effectué par les intervenants de terrain, et plus particulièrement par les aides familiales et ménagères du CPAS de Genappe nous rappelle régulièrement combien la désorientation chez les personnes âgées tend à s’accroître. C’est pourquoi, le projet « Espace A » se veut ouvert à toutes les familles de la commune de Genappe. Le projet, qui a démarré en octobre 2013, se décline au travers de quatre actions destinées à accompagner les patients, leurs conjoints et leurs familles dans une approche constructive.
Gymnastique douce et information
Des séances de gymnastique douce sont programmées depuis le 4 octobre 2013 à raison d’une matinée par semaine en collaboration avec l’asbl « Gymsana » pour des groupes de maximum 15 participants. Collectives et ludiques – pour emmagasiner un maximum de bienfaits – 48 séances ont déjà été données par des professionnels de la motricité avec du matériel stimulant. Le groupe se réunit chaque lundi à la maison Galilée de 11h à 12h.  En parallèle, le projet
« Espace A » propose des séances de massage des mains et des pieds, au domicile. Ces soins bien-être, respectueux de la personne, sont dispensés par une naturopathe.
A côté de ces soins, le CPAS organise des groupes de soutien aux familles des personnes atteintes de la maladie, animés par la Ligue Alzheimer, qui se déroulent à la maison Galilée de 11h00 à 12h00, un lundi par mois.
Par ailleurs, deux personnes ressources, spécialement formées « agent proxidem » au sein du CPAS (Madame Bernadette Roger et Monsieur Pascal Pierart) centralisent les appels des habitants de la commune. L’objectif est d’écouter, d’informer et d’orienter les bénéficiaires et leurs proches.

Collaboration dans le cadre de disparition
Le CPAS a mis au point avec la zone de police Nivelles-Genappe un protocole «Disparition». L’objectif de ce protocole est d’intervenir le plus rapidement possible lors de la disparition de personnes.  Ce dispositif est en cours de réalisation au domicile des usagers concernés.
« Espace A » est un projet réalisé avec le soutien de la Wallonie, de la Fondation Roi Baudouin et de la Loterie Nationale.  La Ville et le CPAS adhèrent à la Charte VIADEM (Ville Amie Démence) initiée par la Ligue Alzheimer, s’engageant ainsi à accorder aux malades la place, l’attention et le respect qui leur sont dus.